Les voyageurs peuvent arriver en Thaïlande par voie aérienne, terrestre ou maritime. L’hébergement prépayé requis a été réduit à une nuit et les tests COVID-19 ont été revus à une RT-PCR et une auto-ATK. La couverture d’assurance maladie a également été réduite à pas moins de 20 000 $ US.

Ces informations ont été mises à jour le 27 février 2022.

Les règles suivantes seront en vigueur à partir du 1er mars 2022 et s’appliqueront également aux voyageurs qui ont demandé/obtenu le TEST & GO Thailand Pass ou le Certificate of Entry avec des arrivées prévues à partir de cette date.
Points d’entrée :

Par voie aérienne (vol international direct ou transit national par des vols spéciaux).
Par voie terrestre (aux postes de contrôle frontaliers de Nong Khai, Udon Thani et Songkhla).
Par voie maritime (yachts).
Voyageurs / pays éligibles :

Pour les arrivées par voie aérienne et maritime : Les citoyens thaïlandais et les voyageurs étrangers entièrement vaccinés de tous les pays/territoires.
Pour les arrivées par voie terrestre : Les citoyens thaïlandais et les voyageurs étrangers des pays voisins entièrement vaccinés et se rendant aux points de contrôle frontaliers rouverts (Nong Khai, Udon Thani et Songkhla).
Exigences avant l’arrivée
Tous les voyageurs doivent être munis des documents suivants pour entrer en Thaïlande :

Un Thailand Pass (via https://tp.consular.go.th/) pour les arrivées par voie aérienne et terrestre ; ou un certificat d’entrée (via une ambassade royale thaïlandaise/consulat général) pour les arrivées par voie maritime.
Un certificat médical avec un résultat de laboratoire RT-PCR indiquant que le COVID-19 n’est pas détecté, délivré pas plus de 72 heures avant le voyage.
Les voyageurs de moins de 6 ans, voyageant avec des parents ayant un résultat négatif au test RT-PCR dans les 72 heures précédant le voyage, ne sont pas tenus d’avoir un résultat négatif au test RT-PCR avant l’arrivée et peuvent subir un test salivaire à l’entrée dans le Royaume.
Pour les arrivées par voie maritime, toute personne à bord des navires doit avoir un certificat médical avec un résultat de laboratoire RT-PCR indiquant que le COVID-19 n’est pas détecté dans le délai officiellement spécifié. Toute personne à bord ayant des antécédents d’infection au COVID-19 dans une période comprise entre 14 et 90 jours doit avoir un certificat médical de guérison.
Une police d’assurance dont la couverture n’est pas inférieure à 20 000 USD. Les Thaïlandais et les expatriés étrangers bénéficiant de la couverture médicale nationale de la Thaïlande sont exemptés de cette exigence.
La TAT recommande aux voyageurs de vérifier les petits caractères de toute police d’assurance COVID-19 avant de l’acheter. En fin de compte, la police doit couvrir le coût du traitement et les autres frais médicaux liés à l’infection par le COVID-19, y compris l’hospitalisation, l’isolement à l’hôpital, l’isolement à l’hôtel ou la quarantaine correspondante. La police d’assurance doit également couvrir toute la durée du séjour prévu en Thaïlande, plus au moins 10 jours supplémentaires par mesure de précaution, au cas où le deuxième test sur écouvillon du voyageur serait positif.
Une preuve de prépaiement pour une nuit d’hébergement dans un ou plusieurs hôtels agréés par le gouvernement, comme le SHA Extra Plus (SHA++) le premier jour, qui doit également inclure les frais d’un test RT-PCR le premier jour et d’un kit d’autodiagnostic de l’antigène le cinquième jour.
Un certificat de vaccination/récupération du COVID-19
Toute personne âgée de 18 ans et plus doit être entièrement vaccinée contre le COVID-19 avec un vaccin approuvé au moins 14 jours avant de se rendre en Thaïlande.
Les voyageurs âgés de 12 à 17 ans qui se rendent en Thaïlande sans être accompagnés doivent être vaccinés avec au moins une dose d’un vaccin approuvé. Les personnes voyageant avec leurs parents sont exemptées de cette obligation.
Les voyageurs âgés de 6 à 11 ans qui voyagent avec leurs parents sont exemptés de cette obligation.
Pour les arrivées par voie maritime, toutes les personnes à bord doivent être entièrement vaccinées. Cette exigence ne s’applique pas aux voyageurs de moins de 18 ans qui voyagent avec leurs parents ou tuteurs.
Les voyageurs ayant des antécédents d’infection par le COVID-19 et qui se sont rétablis grâce à un traitement médical, ainsi que les voyageurs qui ont reçu au moins une dose d’un vaccin approuvé après l’infection, doivent être munis d’un certificat de guérison du COVID-19.

Tous les voyageurs doivent se soumettre à un “contrôle de sortie” au point de départ, c’est-à-dire au comptoir d’enregistrement de la compagnie aérienne, et présenter les documents requis à la personne chargée d’effectuer les contrôles.

Exigences à l’arrivée / pendant le séjour
Tous les voyageurs doivent se soumettre à un contrôle à l’entrée, y compris un contrôle de la température corporelle, et présenter les documents requis à l’agent chargé de l’immigration/du contrôle sanitaire pour effectuer les vérifications.
1.1 Arrivées par avion :
Arrivée par un vol direct à destination de l’aéroport international de Thaïlande : Au point d’entrée.
Arrivées avec des vols intérieurs en correspondance : Soit au premier point d’entrée avant l’embarquement du vol de transit, soit à l’aéroport final.
1.2 Arrivées par voie terrestre et maritime : au point d’entrée.
Se rendre au lieu d’hébergement ou à l’établissement médical convenu au préalable pour subir le test RT-PCR du jour 1. *Les voyageurs de moins de 6 ans, voyageant avec leurs parents, peuvent subir un test de salive.
2.1 Arrivées par voie aérienne et terrestre : Le voyage doit se faire par un véhicule préétabli sur un itinéraire scellé dans un temps de trajet ne dépassant pas 5 heures. Ensuite, tous les voyageurs doivent attendre le résultat du test dans l’hôtel uniquement.
2.2 Arrivée par bateau : Tous les voyageurs doivent attendre le résultat du test à bord du bateau de voyage (yacht).
Les voyageurs dont le résultat du test est négatif sont libres d’aller n’importe où en Thaïlande, mais on leur fournira un kit d’autotest de l’antigène pour un autotest le cinquième jour et on leur demandera de déclarer/enregistrer le résultat via l’application MorChana ou une autre application spécifiée.
Les voyageurs dont le résultat du test revient positif seront orientés vers un traitement médical approprié, conformément à la loi thaïlandaise sur les maladies transmissibles B.E. 2558 (2015). Les frais doivent être couverts par l’assurance requise / les frais personnels pour les voyageurs étrangers, ou la couverture médicale nationale pour les Thaïlandais et les expatriés étrangers éligibles.
En fonction de leur état, il peut leur être conseillé médicalement de recevoir un traitement en isolement dans un hôtel hospitalier ou en isolement dans la communauté.
Pendant la durée du traitement médical – au moins 10 jours – ils doivent rester dans leur logement uniquement. Ils ne doivent pas quitter leur logement, sauf en cas de nécessité absolue, et doivent en informer le responsable du contrôle des maladies transmissibles.
Après avoir récupéré du COVID-19, ils recevront un certificat médical de guérison.
Pendant leur séjour en Thaïlande, il est conseillé aux voyageurs de suivre strictement les bonnes pratiques d’hygiène personnelle standard, comme le port d’un masque en public, l’hygiène des mains (lavage à l’eau et au savon ou utilisation d’un désinfectant pour les mains), et de garder une distance physique d’au moins un mètre avec les autres.
Les voyageurs qui présentent des symptômes similaires à ceux du COVID doivent subir un test de dépistage. Si le test est positif, ils doivent recevoir un traitement médical approprié.
Tous les voyageurs doivent télécharger et installer l’application MorChana, et l’activer à tout moment pour les mesures de précaution relatives au COVID-19 et pour enregistrer le résultat de l’auto-ATK du jour 5 dans l’application.
L’auto-ATK du jour 5 ne sera pas nécessaire si la durée du séjour du voyageur est inférieure à 5 nuits, ou si la date prévue de son départ international de Thaïlande est le jour 5 ou avant. Par exemple, si le voyageur prévoit de rester en Thaïlande pendant 3 jours, il n’a pas à déclarer le résultat de l’auto-ATK, mais il doit partir immédiatement pour un autre pays. Toutefois, le voyageur peut être tenu de passer un autre test en fonction de la compagnie aérienne et de la destination internationale finale.

Directives pour les départs nationaux et internationaux
Pour les départs nationaux, les voyageurs doivent présenter la preuve qu’ils ont reçu un résultat négatif à leur test RT-PCR de jour 1.

Pour les départs internationaux, il incombe aux voyageurs ou à leurs organisations de s’assurer que les voyageurs répondent aux exigences de leur destination internationale spécifique, quel que soit le point de départ.

Veuillez noter que ces informations ne sont données qu’à titre indicatif. Il est particulièrement important de consulter régulièrement le site www.tatnews.org pour se tenir au courant de ce qui reste une situation très fluide et en évolution rapide.

SOURCE : TAT NEWS