Dans deux ou trois semaines, les Thaïlandais n’auront plus à s’inquiéter de devoir
de porter un masque facial dans la plupart des endroits. Selon le Bangkok Post, le ministère
de la Santé Publique annulera bientôt cette réglementation sur le port du masque et
les amendes pour infraction à ces règles. Le comité national de lutte contre les maladies transmissibles
Le comité aurait déjà terminé un projet de communiqué qui reflète la
risques de coronavirus en baisse dans le pays.
Le ministre de la santé publique doit approuver l’annonce. Une fois approuvée, elle sera
sera publiée dans la Gazette royale. Le port du masque facial est obligatoire depuis
deux dernières années dans le cadre des mesures visant à limiter la propagation du Covid-19. En vertu de l’ordonnance
l’ordonnance, les contrevenants seront condamnés à une amende de 6 000 bahts et les récidivistes à une amende pouvant aller jusqu’à 20 000 bahts.
20 000 bahts pour non port de masque.
Le gouvernement a également annulé récemment le décret d’urgence du 1er octobre,
qui était en vigueur depuis le début de la pandémie. Ce décret controversé a été
critiqué par de nombreuses personnes qui estiment qu’il donnait au Premier ministre des pouvoirs étendus.
Le ministère travaillerait également sur trois lois qui prévoiraient des compensations financières pour faire face aux futures épidémies.
compensation financière pour faire face aux futures épidémies de maladies infectieuses. Ces lois,
cependant, n’auront pas d’effets rétroactifs. La première loi concerne l’indemnisation
les résidents affectés par les mesures de prévention et de contrôle. Cette compensation couvrirait
couvrirait les frais médicaux, les dommages aux biens et la perte de revenus, ainsi que la thérapie physique.
Une deuxième loi stipule que ceux qui ne respectent pas les mesures de contrôle de la maladie
mesures de contrôle des maladies seraient tenus de payer une compensation au Département de contrôle des maladies.
contrôle des maladies. La dernière loi prévoit que le Bureau du budget alloue 11,5 milliards de bahts pour
couvrir l’indemnité de risque et la prime de risque pour le personnel médical et de santé travaillant
pendant la pandémie et une allocation de 384 millions de bahts pour les campagnes de vaccination.
Les organismes qui sollicitent un décaissement doivent le faire avant la fin de cette année,
selon le ministère de la Santé publique.

SOURCE : TTHAIGER